Ce que nos Autorités n’ont pas respecté

Selon le Guide pour les fusions de communes (édité par le Canton de Vaud) (téléchargement)

Communication

La communication est un élément fondamental à la réussite du projet

  • Elle doit démarrer le plus tôt possible, et accompagner tout le projet au-delà même de sa concrétisation: jusqu’à ce que tous les habitants des anciennes communes se sentent habitants de la nouvelle.
  • Elle a pour objectifs de créer un climat de confiance et de favoriser le débat démocratique: il ne s’agit pas uniquement d’informer ou de convaincre, mais de permettre aux gens d’exprimer leurs craintes, leurs objections, voire leur opposition.

Et bien, je crois que c’est raté...

Questions à se poser

  • Y a-t-il un projet concret qui pourrait fédérer les populations ?
  • Comment associer les populations au projet ?

Bonnes questions ! Il n’y a aucun projet fédérateur ou pas, d’ailleurs, puisqu’il n’y a rien en vue, pas le moindre petit projet commun, ni  de société, ni prestation supplémentaire ou simplement améliorant le quotidien des habitants.

Recommandations

  • Parler clairement et ouvertement des enjeux, des buts recherchés et des changements majeurs qui en résulteront
  • Laisser une tribune aux opposants, les écouter, respecter leur position et dans la mesure du possible, prendre leurs remarques en considération

Il n’y a donc pas véritablement d’enjeux “majeurs” puisqu’on nous dit que rien ne changera. On se demande toujours à quoi et à qui pourra servir cette fusion. Concernant la tribune aux opposants et le respect de leur position ainsi que prendre en considération les remarques, c’est clairement un point qui a dû être oublié ou effacé de leur guide des fusions. Exemple flagrant, M. Guex à contesté avec vigueur les armoiries proposées en offrant une autre proposition, mais les Autorités l’ont envoyé sur les roses et même pas avec tact !

Pour fédérer les populations

  • Concours (choix du nom, choix des armoiries, idées de projets communs,….)

Bon, et bien là aussi, elles ont fait l’impasse ! Ce n’est pas avec le sondage pour le nom et sans mentionner que ce serait définitif que les Autorités ont suivi les recommandations...

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Une propagande pour la fusion avec des deniers publics: réalisation d’affiches, flyers, tout ménage, plaquette intercommunale, etc.

L’interview de BDO dans le dernier Comm’une info est de la propagande, on a reçu une lettre de justification qui peut aussi être assimilée à de la propagande, envoyée uniquement au chef de famille, comme on l’aurait fait au début du 20ème siècle et le tout payé par le contribuable, y compris les épouses et les jeunes adultes vivant sous le toit de papa... les concubines, qui n’ont pas eu droit à la lettre personnalisée...

Pour permettre le dialogue

  • Tribune libre dans le journal régional

On n’a pas été publié en tant que citoyen, il fallait faire partie d’un groupe constitué, donc aucune place aux indécis.

Pour faire participer à la réflexion

  • Ouvrir la participation aux GT à des citoyens non élus mais intéressés par les problématiques.
  • Publier les débats et propositions de chaque groupe de travail.

Conseils pas suivis !

RIP - La participation citoyenne

Voir tous nos communiqués de presse sur le site:
www.non-fusion-blonay-st-legier.ch

Contactez-nousContactez-nous

Tout droit de reproduction réservé

Prochains rendez-vous publics

Débats contradictoires: (lieux à déterminer)
Blonay: le 27 août
St-Légier: le 2 septembre

Votations communales: 27 septembre 2020

CrofletteNONFusion
Merci de votre soutien